fbpx

Avant ma prochaine relation

Pour éviter de prendre un risque stupide, voici quatre choses que tu devrais savoir avant d’avoir ta première ou prochaine relation sexuelle.

1. Pas de condom, pas de sexe!

Le condom ou la digue dentaire sont les deux moyens efficaces pour te protéger contre la plupart des ITSS, si tu les utilises bien. Ne prend pas de risque inutile!

Que ce soit lors d’un « one night stand » ou avec ta blonde ou ton chum, porte toujours le condom.

Le condom doit être utilisé avant tout contact du pénis avec la bouche (relation orale), le vagin (relation vaginale) ou l’anus (relation anale). Il doit être utilisé du début à la fin de la relation sexuelle.

2. Je n’ai pas de symptômes, donc je n’ai pas d’ITSS?

FAUX. Une ITSS, ça ne se voit pas nécessairement. La majorité des personnes infectées par la gonorrhée ou la chlamydia n’ont pas de symptômes. Ce n’est donc pas une bonne raison pour ne pas aller faire un test de dépistage.

S’ils se manifestent, les symptômes sont :

  • des douleurs en urinant;
  • des écoulements anormaux du vagin, du pénis ou de l’anus;
  • des douleurs au rectum ou au bas du ventre;
  • des douleurs lors des relations sexuelles;
  • des maux de gorge ou une pharyngite dans le cas d’une transmission orale-génitale.

3. Pas de symptômes, pas de risque pour ma santé?

FAUX. Il y a plusieurs conséquences à ne pas traiter une ITSS. Une gonorrhée ou une chlamydia non traitées peuvent causer :

  • de l’infertilité;
  • des douleurs dans le bas du ventre;
  • des douleurs en urinant;
  • des douleurs lors des relations sexuelles;
  • des difficultés à devenir enceinte;
  • des difficultés durant la grossesse;
  • un risque accru de contracter ou de transmettre le VIH.

Même si tu n’as pas de symptômes, ça ne t’empêche pas de pouvoir transmettre une ITSS à ton ou tes partenaires.

4. Je suis mal à l’aise d’aller me faire dépister!

C’est normal d’éprouver de la gêne au moment de passer un test de dépistage. N’hésite pas à en parler avec l’infirmière ou le médecin. Ces professionnels sont là pour te mettre à l’aise, t’aider, te rassurer et te donner de l’information.

Un test de dépistage, c’est entièrement confidentiel, gratuit et simple. Aucune raison pour ne pas y aller!

Comment se passe un test de dépistage? Dans un premier temps, l’infirmière ou le médecin te posera des questions sur tes comportements sexuels récents et passés ainsi que sur tes habitudes de vie. Ces questions visent à évaluer ton niveau de risque et les sites d’infection à détecter. Par la suite, tu devras faire un test d’urine. Aussi facile! Ça devient plus gênant de ne PAS le faire!

Source : www.itss.gouv.qc.ca